James Brandon Lewis


mercredi 01 avril 2020


21h00
ouverture du bar 18h00
ouverture de la billetterie 20h30

Sonny Rollins, qui avait déjà surpris la jazzosphère en adoubant David S. Ware il y a une vingtaine d’années, l’a désigné comme l’un des jeunes saxophonistes qui importent aujourd’hui. Et pour cause. James Brandon Lewis a un abattage au saxophone ténor digne de son auguste aïeul : ça roule, déroule, déferle, projette, charrie, sinue, temporise et élabore aussi, avec un dynamisme galvanisant. Ça joue.  Alexandre Pierrepont.

___________________________________________________________________

JAMES BRANDON LEWIS

| Site internet

L’an passé, “Radiant Imprints”, de James Brandon Lewis (né en 1983 à Buffalo, NY), avait été considéré comme l’un des plus importants disques de jazz de l’année par Rolling Stone, le New York Times et la National Public Radio. Ebony Magazine l’a choisi comme l’un des “ 7 jeunes musiciens à suivre ”.

Aujourd’hui, James Brandon Lewis enchaîne avec un éblouissant “An UnRuly Manifesto” dont les titres des compositions sont inspirés des écrits de Bob Kaufman (“Abomunist Manifesto”) et André Breton (“Manifeste du surréalisme”). James Brandon Lewis décrit cet album comme un manifeste sonore, un appel à l’action, un plaidoyer pour se sentir musicalement investi à 100% et à poursuivre cet objectif toute sa vie. “Chaque jour est une chance de découvrir la vraie version de soi-même et de s’engager sans relâche.”

Sonny Rollins dit de lui : “Un jeune musicien prometteur ayant le potentiel de faire de grandes choses en ayant assimilé ses aînés.”