Odessey & Oracle + Pili Coït - Double Release Party


samedi 28 octobre 2017


21h00
ouverture du bar 18h00
ouverture de la billetterie 20h30

En partenariat avec Dur et Doux
>>> Gratuit <<<

Odessey & Oracle release party
Empruntant son nom à l’album du groupe anglais The Zombies, paru en 1968, le trio Odessey & Oracle continue d’explorer les voies tracées à la fin des années 60 par des groupes psychédéliques anglais et américains au style particulièrement fleuri, parfois qualifié de “pop baroque”.
Loin d’une recherche esthétique de type “revival”, le trio s’inspire d’une certaine liberté de ces années optimistes où l’expérimentation était partout et les démarches hérétiques plébiscitées par la foule.
Puisant leurs influences autant dans le répertoire classique (baroque, Renaissance, médiéval…) que dans les musiques électriques / électroniques contemporaines, les compositions aux arrangements élaborés laissent une grande place au contrepoint et à des instrumentations hybrides, mobilisant instruments anciens (viole de gambe, violoncelle baroque, flûtes anciennes…) et spécimen plus modernes (pianos électro-mécaniques, dobro, banjo, synthés analogiques…).

Fanny L'héritier: chant, violoncelle et piano électromécanique,
Alice Baudoin: clavecin électrique, synthés analogiques, flûtes et voix
Guillaume Médioni: guitare, dobro, banjo, viole de gambe et chant

Pili Coït release party
Guilhem Meier, bruiteur fleuve et batteur pieuvre chez PoiL, PinioL, uKanDanZ et LFant + Jessica Martin Maresco, les cordes bien roulées aux quatre coins de langue chez Mercurial, Saddam Webcam, Little Coquette, et la dernière mouture de Meï Teï Sho.
Ensemble, on les retrouvait déjà entortillés dans Icsis et Le Grand Sbam. En 2014, ils décident de créer la musique de leur intimité, de leur descente de lit. Vivre à deux la route et la scène, et de tout enregistrer à la maison.
Ils baptisent le duo du nom d’une composition : « Billy Goat ». Mais le prononce avec l’accent alsacien, car c’est bien plus drôle et plus tranchant.
Sur scène, Pili Coït reproduit le bruit du sable après l’orgasme avec un bidon, des guitares électriques, un synthé-drum, un tom basse, des pédales, et le mélange de leurs genres dans la bouche.

Jessica Martin Maresco; chant, tom basse, bidon, synthé-drum.
Guilhem Meier; chant, guitare.

 

Réservation *


* Les tarifs réduits sont accessibles pour les chômeurs et les étudiants
* Les tarifs super réduits sont accessibles uniquement aux détenteurs de pass Périscope

(Nous ne prenons pas de réservation pour les soirées gratuites ou à prix libre)