LIVRAISONS Festival de la revue


dimanche 29 avril 2018


14h00
ouverture du bar 14h00
ouverture de la billetterie 14h00

LIVRAISONS. Festival de la revue -  4ème édition

DU 26 au 29 avril 2018 - 4 jours, 4 lieux à Lyon

Musée des Beaux-Arts - Bibliothèque Part-Dieu 
Musée d'art contemporain - Le Périscope

Programme du dimanche 29 avril au Périscope

  • 14 h : Table ronde / Écoute
    Les revues musicales contemporaines : panorama et singularités
  • 16 h : Conférence
    Une brève histoire des revues d’un seul, par Éric Dussert
  • 17 h : Carte blanche / Lectures
    Carte blanche au cipM
  • 18h30 : Apéritif de clôture
    Lancement du deuxième numéro de la revue arapesh

14 h : Table ronde / Écoute

"Les revues musicales contemporaines : panorama et singularités"

Quelles spécificités pour les revues musicales contemporaines ?

Contrairement aux magazines, en prise directe avec l'actualité, les revues musicales s'inscrivent dans une temporalité longue pour mettre en relief, analyser, ou critiquer des phénomènes musicaux contemporains. Elles sont hybrides, pluridisciplinaires et ouvertes à des enjeux tant esthétiques qu'économiques ou sociaux. Quelles sont celles qui renouvellent le genre ? En quoi se distinguent-elles ? Quelles sont celles qui renouvellent le genre ? En quoi se distinguent-elles ? Échanges et écoutes autour de trois revues actuelles : OPTICAL SOUND, DELTA T et AUDIMAT

avec Samuel Aubert (Audimat), Pierre Beloüin (OpticalSound), Olivier Villepreux (Delta T), dirigée par Pierre Dugelay, directeur du Périscope.


OPTICAL SOUND
http://www.optical-sound.com/

Revue indépendante, hybride et atypique, dédiée à l'art contemporain et aux musiques expérimentales, issue du label du même nom, OpticalSound, depuis 1997, privilégie les expériences artistiques décalées et subversives, lutte à sa manière contre la standardisation des objets du monde, l'allégeance de la critique à l'argent et aux médias, propose des pratiques exemplaires, puise dans l'histoire de l'art, la création contemporaine mais aussi le cinéma, les sciences sociales et la littérature.

Pierre Beloüin est un artiste pluridisciplinaire, dont la pratique se trouve à la frontière des arts sonores et plastiques. Il est le fondateur d’OpticalSound.


AUDIMAT
http://revue-audimat.fr/presentation/

Audimat est une revue de critique musicale éditée par le festival Les Siestes électroniques. Elle paraît à un rythme semestriel (8 numéros à ce jour), veut rendre compte de la situation actuelle de la musique pop, l'éclairer par son histoire, recenser ce qui se passe, s'entretenir avec la musique et son évolution, se plonger méthodiquement dans l'expérience musicale et dans ce qu'elle implique sur le plan des médiations, de l’imaginaire, de la société, de la pensée, de l’affectivité.

Samuel Aubert est le directeur-fondateur du festival Les Siestes électroniques, le co-fondateur du réseau de festivals ICAS et de la plateforme SHAPE (soutenue par l'Union européenne), il est aussi membre du cluster culturel Ma Sphère et directeur de publication de la revue Audimat.


DELTA T
http://revue-deltat.fr/

Delta T est une revue musicale trimestrielle créée en 2016 par les éditions Anamosa, composée de longs sujets inédits, écrits par des musiciens, des ingénieurs du son, des producteurs, des gens de radio, des fabricants d’instruments, des artistes... Mais aussi, parfois, par des universitaires et des essayistes. Il s'agit de fouiller la mécanique de création et les interrogations des musiciens sur notre société. Également d'étoffer l’écoute d’un disque ou d’une musique en livrant des informations annexes (playlists, bibliographies, liens, contacts) sur son élaboration.

Olivier Villepreux, musicien dans diverses formations pop-rock, journaliste (L'Équipe, Libération), auteur d'ouvrages sur la musique et le sport, et de documentaires pour la télévision, il tient le blog Contre-pied sur lemonde.fr et il est le rédacteur en chef de Delta T.

16 h : Conférence

Une brève histoire des revues d’un seul, par Éric Dussert
+ échappée sur La Dernière Mode de Mallarmé, par Marie Tétu

L'idée de revue sous-entend l'idée d'un collectif animé par une complicité intellectuelle, culturelle, artistique. Pourtant quelques auteurs et écrivains au fil du temps se sont lancés absolument seuls dans l'aventure : le bibliophile Jacob, Henri Rochefort, Maurice Barrès, René-Louis Doyon, Daniel Defoe, Gustave-Arthur Dassonville, etc. Éric Dussert les situe historiquement et s'attarde sur quelques cas remarquables.

Éric Dussert, critique et éditeur se consacre à la lecture et à la réédition d'œuvres négligées. Dernières publications : Les 1001 Vies des livres (Librairie Vuibert, 2014) ; Une forêt cachée. 156 portraits d'écrivains oubliés, (La Table ronde, 2013). Il collabore ou a collaboré aux magazines et revues Europe, Le Serpent à plumes, Le Magazine littéraire, La Quinzaine littéraire, L’Atelier contemporain, Le Nouvel Attila, Les Lettres françaises… et il tient une rubrique dans Le Matricule des anges (« Les égarés les oubliés »). Il a publié un essai sur les revues d’un seul (« Les Revues d’un seul ou L’apothéose des fortes têtes ») dans La Revue des revues (n° 56, 2016) dont il est membre de la rédaction.

Les huit numéros de l'éphémère revue de Stéphane Mallarmé, La Dernière Mode, entièrement rédigés par le poète, et signés de divers pseudonymes, souvent féminins, réunissent des articles sur la mode, les bijoux, le jardinage...

Marie Tétu est chercheuse, écrivain, traductrice.

17 h : Carte blanche / Lectures

Carte blanche au cipM : CHATEAUX, Collwood Villa, Slot (Suède), La Tête et les Cornes (France) avec Martin Högström, Peter Thörneby, Maël Guesdon et Marie de Quatrebarbes, sous la conduite de David Lespiau.

À l'invitation de David Lespiau, dans le cadre d’une carte blanche confiée par Livraisons au cipM de Marseille, Peter Thörneby et Martin Högström présentent la maison d'édition Chateaux qu'ils co-dirigent avec Beata Berggren depuis sa création en 2012, puis Maël Guesdon et Marie de Quatrebarbes présentent La Têtes et les cornes. Le dialogue portera sur la question de la traduction et les temps de lecture éclaireront les cousinages de ces revues transnationales.

Outre des livres de poésie, la maison d’édition Chateaux publie la revue CHATEAUX, consacrée à la poésie inédite et/ou traduite, composée au plomb et imprimée dans l’atelier des éditions à Stockholm. Chaque numéro est accompagné par le supplément critique Collwood Villa. Ils paraissent deux fois par an. Entre 2013 et 2017, Chateaux a publié la revue mensuelle de poésie Slot - dont un numéro paraissait en français à l’automne. Les trois livraisons de Slot ont été confiées respectivement à Claude Royet-Journoud, Luc Bénazet et Victoria Xardel. Elles sont diffusées en librairie en France et au Maroc.

Martin Högström est poète, traducteur, graphiste, co-éditeur des éditions Chateaux. Il vit et travaille à Stockholm. Sa poésie a été traduite à l'étranger. Il a traduit en suédois David Antin, Dennis Cooper, Jean-Marie Gleize, Claude Royet-Journoud. Nombreux textes de création et essais publiés en anthologies et en revues, notamment en Suède, en Norvège et en France (Nioques, L’Usage, Grumeaux, La Tête et les Cornes, Le Cahier du Refuge, Les Divisions de la Joie, remue.net, Muscle). Nombreuses traductions de poètes français, américains et canadiens publiées en revues.

Peter Thörneby vit et travaille à Stockholm. Poète et éditeur, il a été formé à la Konstfack University of Arts. Il enseigne aujourd’hui l’écriture et l’édition en école d’art. Il co-dirige les éditions Chateaux. Il a traduit Tom Raworth et Derek Beaulieu en suédois. En France, il a publié dans les revues La Tête et les Cornes et L'Usage.


La Tête et les Cornes est une revue de poésie et de traduction créée en 2014 par Marie de Quatrebarbes, Maël Guesdon et Benoît Berthelier. D’abord pensée sous forme de livraison annuelle donnant une large place aux écritures non francophones, la revue a notamment consacré un dossier à la poésie contemporaine coréenne et confié une carte blanche à la revue Slot. Elle publie également des textes d’auteurs norvégiens, autrichiens, roumains, américains ou canadiens. En 2017, Yohanna My Nguyen rejoint le comité de rédaction et participe à la conception d'un numéro spécial « Alain Cavalier ». En 2018, La Tête et les Cornes accélère son rythme de parution et amorce, sous une nouvelle maquette, un cycle de trois numéros. La Tête et les Cornes a publié des textes de Beata Berggren, Martin Högström et Peter Thörneby.

Maël Guesdon est notamment l’auteur de Voire, publié en 2015 aux éditions José Corti. Docteur en philosophie et sciences sociales de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, il enseigne à l’École supérieure des Beaux-Arts de Bordeaux. Il a récemment contribué aux revues Diacritik, Muscle, Ce qui secret, La Vie manifeste, Chimères, remue.net

Marie de Quatrebarbes travaille la poésie et la performance. Elle est l’auteur de Gommage de tête (Éric Pesty Éditeur, 2017), La Vie moins une minute et Les Pères fouettards me hantent toujours (Lanskine, 2014 et 2012). Elle anime la revue La Tête et les Cornes et développe plusieurs projets éditoriaux, dont la réédition de l’œuvre poétique de Michel Couturier en 2016. À paraître : John Wayne est sous mon lit (CipM / Spectres Familiers).

David Lespiau, poète, traducteur, critique, est directeur par intérim et programmateur du cipM (Centre international de poésie de Marseille). Il a co-dirigé la revue Issue (2002-2005) avec Eric Giraud et Eric Pesty. Il a publié Poudre de la poudre (Le Bleu du ciel, 2014) et Récupération du sommeil (Héros-Limite, 2016). Dernier livre publié : équilibre libellule niveau chez P.O.L. (2017).

18h30 : Apéritif de clôture

Lancement du deuxième numéro de la revue arapesh

arapesh est une revue de poésie gratuite, multiculturelle et plurilingue. Elle intègre des textes contemporains, anciens, introuvables et inédits, des traductions et de la peinture ; elle comprendra à terme 10 numéros ; elle est tirée à 400 exemplaires numérotés à la main.