"EXTRA" Die Pod Die Session d'écoute de vinyles


vendredi 15 mai 2015


19h00

Connaissez-vous le crew des Die Pod Die ? Pour eux un album musical se doit d’être écouté exclusivement en entier, sur vinyle, avec du matériel hi-fi, dans un bon fauteuil et un verre à la main. Vu qu’on aime les gens pointilleux, on a décidé de les inviter.

Pour la dernière session de la saison, DIE POD DIE Lyon finit en beauté et vous propose en marge des Nuits Sonores une expérience bien particulière.

Au programme : musique électroacoustique spatialisée.



Le collectif lyonnais J.E.M (Just Electroacoustic Music) mettra en place un acousmonium, un dispositif constitué d’une dizaine d’enceintes disposées en cercle avec, au centre, le public. Chaque titre joué sera spatialisé en temps réel par les membres de J.E.M.

Une expérience sonore, spatiale et même visuelle très immersive, parfaite pour se mettre dans le bain de la soirée.

1ERE PARTIE :
Pink Floyd – Echoes (Meddle, 1971)
Tod Dockstader – Luna Park (Luna Park Traveling Music Apocalypse, 1966)

2E PARTIE : J.E.M
Maxime Mantovani – Leipzig fait face à Jupiter
Enrico Fiocco – Lind
Jean-Basile Sosa – Bagatelle
Enrico Fiocco – Echoes
Maxime Mantovani – Dock Strasse

La musique électroacoustique est apparue dans les années 1950 en France et se caractérise par le recours indifférents aux sons concrets (enregistrés par des micros), électroniques (issus d’appareils) de synthèse et à l’informatique musicale.

" Son interprétation en concert, qui peut adopter de multiples postures, vise à en faire valoir une écoute en-soi avant toute chose. Par le biais de l’acousmonium (appelé parfois encore « orchestre de haut-parleurs »), il s’agit de faire se rencontrer public et musique au travers de quatre perspectives majeures : nuance, couleur, espace et pulsation. Et c’est dans cette rencontre que « les choses se mettent à parler d’elle-même, comme si elles nous apportaient le message d’un monde qui nous serait inconnu "  (Pierre Schaeffer).

Le collectif J.E.M réunit trois étudiants du CNSM de Lyon, Maxime Mantovani, Enrico Fiocco et Jean-Basile Sosa, spécialisés dans l’étude de la composition électroacoustique.
Cette session DIE POD DIE sera pour eux l’occasion d’éditer un vinyle rassemblant leurs compositions.

SITE

FACEBOOK

ATTENTION
Nombre de place extrêmement limité.
L’événement étant gratuit, les premiers arrivés seront les premiers servis.
L’écoute commence à 19h pile. Soyez à l’heure (voire bien en avance pour prendre le temps de boire une bière sur la terrasse du Périscope !)