HYPERCULTE + MONSTRE


jeudi 12 décembre 2019


21h00
ouverture du bar 18h00
ouverture de la billetterie 20h30
• Dans le cadre de sa saison hors les murs "L'Échappée Sauvage", le Marché Gare investit le Périscope pour des concerts de haute voltige. Preuve en est avec la venue d'Hyperculte, duo suisse de rock spatial / disco terre à terre. 

Tarifs  8 à 12€ En vente sur le site du Marché Gare

_____________________________________

HYPERCULTE

+d’infos

C’est bien la pire des folies d’être sage dans un monde de fous » scande Hyperculte sur son deuxième album « Massif Occidental », véritable cri de liberté musicale, sauvage et joyeux.

Le duo, formé de la fine fleur de la scène rock expérimentale genevoise - Simone Aubert (Massicot, Tout Bleu) à la batterie, guitare et chant et Vincent Bertholet (Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp) à la contrebasse et chant -, poursuit sa cavalcade folle dans un monde en proie au chaos, pour mieux nous entraîner dans sa transe mêlant disco, pop, kraut, punk et post rock.

Rythmiques affûtées, inventivité de la composition, paroles poétiques et engagées, les compositions de Hyperculte, réalisées à partir d’improvisations musicales, de fragments de textes littéraires et de slogans politiques, témoignent du regard tranchant – et tranché- des deux musiciens sur notre époque.

Entre idéalisme et pessimiste, joie et urgence, Hyperculte confirme la brèche de leurs débuts et affiche sa propre folie avec un Massif Occidental résolument invincible.

 
_____________________________________
 

MONSTRE

+ d'infos

L’inexplicable sérendipité les avait kidnappées. D’abord deux, puis trois souffles réunis qui s’évertuent à arpenter ensemble un lieu sonore, poétique peut-être.

Toujours naïves, souvent incertaines, noyées pour mieux se faire les messagères des monstres et pensées qui hantent cette humanité envieuse.
Invitation à partager un moment, sincère, minimal, un peu froid mais habité.

Rolling Stone - « Un peu froid mais habité » dit le communiqué de presse de Monstre – on n’a pas trouvé mieux pour évoquer le minimalisme naïf, un peu inquiétant aussi, de « Something Else », tiré d’un album sorti le 25 janvier dernier. C’est oui. 

Alice | basse, chant
Steff  | guitare, chant
Marie |  batterie, chant