Festival Parole Ambulante : Lectures + Polymorphie "Cellule"


jeudi 05 novembre 2015


20h30

Dans le cadre du festival Parole Ambulante qui fêtera deux anniversaires : sa 20ème édition et les 30 ans de l'Espace Pandora ! En savoir +

Avec

En première partie, des lectures des auteurs Alain Fisette et Fabienne Swiatly pour abattre les murs qui nous enferment.

ALAIN FISETTE

Né en 1955 à Montréal (Québec), Alain Fisette a publié une douzaine de titres en poésie, dont Tous mes lecteurs sont morts (2006) et La beauté est incurable (2012). Pour le malheur de certains, il fait paraître Nymphos (2014), un polar traitant de l’insondable animalité des relations humaines.
Dans la vie de tous les jours, il s’évertue à faire croire que la mémoire est l’effet personnel le plus lourd à porter.

FABIENNE SWIATLY

Née en 1960 en Moselle. Poète, romancière, nouvelliste et essayiste. Anime des ateliers d’écriture et participe au collectif remue.net. Directrice de rédaction de la revue poétique Va !
« Je viens de la Lorraine, des aciéries, de la langue allemande, des bleus de travail, de la soudure, des ouvriers exploités et du zéro en dictée. Je viens des grèves, des manifs, de l’indignation.  Je viens aussi de l’ennui. Je viens des livres lus dans le désordre de la maigre bibliothèque familiale, de Léo Ferré, de Led Zeppelin, de Violette Leduc, de Fassbinder, de Varda, de Nina Hagen, de Niki de Saint-Phalle …
Si je crois savoir d’où je viens, je ne sais pas toujours où je vais et c’est tant mieux. »

Quelques titres : Gagner sa vie (La Fosse aux ours, 2006), Anette – Tombée de la main des dieux (Color gang, 2013), Unité de vie (La Fosse aux ours, 2011).

En savoir +

POLYMORPHIE Sortie de l'album "Cellule"

Groupe singulier fondé par Romain Dugelay, Polymorphie est une aventure en des territoires musicaux inexplorés. Aujourd’hui composé  de  6  musiciens, Polymorphie  réunit  une  voix,  deux saxophones,  autant  de  claviers,  une guitare  baryton  et  une batterie. Un prisme à la géométrie inédite au service d’un son fusionnel et haletant.

Dans son nouvel album « Cellule », Polymorphie renoue avec la matière littéraire. Quand le précédent opus «Voix» s’attaquait à Nick Cave,  Polymorphie s’empare ici d’auteurs ayant un jour connu l’incarcération. « Cellule » donne ainsi à entendre une sélection de textes forts, écrits en détention par Oscar Wilde, Jean Zay, Albertine Sarrazin, Paul Verlaine et Xavier, détenu anonyme.

Pour mettre en musique ces textes, Romain Dugelay orchestre une alternance de passages minimalistes, presque fantomatiques, et de déagrations soniques qui vous prennent au sang. Voix tranchée, aussi claire que saisissante, mélodies aériennes ou orchestrations épiques, rythmique mouvante... Polymorphie opère une jonction passionnante entre les polyrythmies héritées des musiques traditionnelles, les distorsions du rock, les oraisons scandées de la poésie urbaine et le funambulisme intrépide de l’improvisation.

Au delà de l’inventaire de ses inuences, Polymorphie est surtout une palpitation,  un soufe au cœur, une gorge serrée prête à se déployer. La musique tout entière est ici narration, poésie, et se conjugue au futur composé. La tâche sera dès  lors délicate de classier une telle expérience. Mais s’il existe une synthèse entre slam, postrock et jazz contemporain, il y a fort à parier que vous en ferez l’expérience ici.

Romain Dugelay - saxophone alto / Marine Pellegrini - chant / Clément Edouard - saxophone alto / Léo Dumont - Batterie / Damien Cluzel - guitare baryton / Lucas Garnier - claviers

Avec les textes : Oscar Wilde (« La ballade de la geôle de Reading ») / Jean Zay (« Souvenirs et solitudes ») / Albertine Sarrazin (« Poèmes ») / Paul Verlaine (« Un grand sommeil noir », tiré du recueil Sagesse) / Xavier, anonyme

Réservation *


* Les tarifs réduits sont accessibles pour les chômeurs et les étudiants