TROISIEME OREILLE


lundi 25 mai 2015


19h30

LES SOIRÉES TROISIÈME OREILLE DU COLLECTIF SI

Les soirées Troisième Oreille sont un espace-temps social d’écoute, de rencontre, d’échange, de réflexion et d’expérimentation autour des pratiques liées aux arts sonores (pratiques sonores expérimentales, musiques électro-acoustiques, improvisation, installations, lutheries).

Organisées tous les mois, en partenariat avec le Périscope, ces soirées s’articulent en trois temps : concert, séance d’écoute et forum.
 
Des traces de sessions d’écoute sont accessibles ici

Elles portent un objectif triple :

-Créer un espace d’expression pour ces musiques et les pratiques sonores singulières
-Connecter entre elles les personnes qui les font et / ou les soutiennent.
-Questionner ce qui fait leur identité
 
 
Ce mois-çi pour la Troisième Oreille #12 :
Une séance de Spiritisme à Bande Magnétique, 
Un voyage cosmique avec un Haut-Parleur de l’espace, augmenté d’un synthétiseur de salon.

GOLEM MÉCANIQUE, Concert

Golem Mécanique est un projet dessiné autour de la manipulation du son et de la voix, derrière ce pseudonyme, Karen Jebane chanteuse et musicienne. Fortement inspirées des travaux spirites du 19e siecle, ses pièces semblent habitées par des spectres : voix fantômes dans le larsen et le bourdon, enregistrements de voix fantômes sur bandes magnétiques. Soucieuse de capter de manière organique ce qui se cache derrière les souffles, les mots, les silences, Karen Jebane expérimente sur des dispositifs lo-fi (magnétophones à bande magnétique / cassettes / capteurs piezos) en combinaison avec des instruments acoustiques amplifiés et détournés (cithare/boite à bourdons). En résulte une musique subtilement ensorceleuse, faite de souffles, de zones d’ombre et de géométries cotonneuses. 

L’album Stroj/Zamek est disponible chez Drone sweet Drone.

 

 « SUPERBOLE », Cabinet des curiosités

À la fois installation, scultpture et instrument de musique, la « Superbole » est constituée, d’un synthétiseur D.I.Y et de 7 enceintes placées dans une sculpture hexagonale facettée et recouverte d'un matériaux très utilisé en architecture : le plafond tendu Barisol.
Sur la surface lisse du Barisol, des reflets tremblotants matérialisent les ondes sonores produites par le synthétiseur.
Le dessin et l'esprit de la Superbole sont très influencés par les systèmes Hifi des années 70, comme une machine venue de l'espace vu par un auteur de science fiction des années 1970, un objet décoratif dans le salon d'un méchant dans un James BOND, un nouveau monolithe dans 2001, l’Odyssée de l’Espace.


 
* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Entrée : 5 € / Bouffe sur place (prix libre)